Master Grand Tourbillon Enamel par Jaeger-LeCoultre

Master Grand Tourbillon Enamel, le bel oiseau rare

Jaeger-LeCoultre, la prestigieuse manufacture de Haute Horlogerie suisse a façonné un garde-temps aux lignes majestueuses relevées par une peinture miniature sur le cadran et sur le verre saphir grâce à une technique traditionnelle et précieuse. On y admire des grues, symboles de la longévité, et des roseaux de bambous, symbole de la flexibilité et de la robustesse, tous deux évoluant sur un paisible plan d’eau. Les traits sont fins comme ceux des miniatures d’antan. Ce verre décoré est mis en valeur par le cadran émaillé qui donne son nom à cette montre d’exception.

jaeger-lecoultre-master-grand-tourbillon-enamel-1Le cœur de la montre Master Grand Tourbillon bat au rythme du Calibre 978 Jaeger-LeCoultre, ce calibre exceptionnel qui a remporté le premier prix du Concours international de chronométrie en 2009 décerné par le musée de l’horlogerie du Locle, en Suisse.

La cage du tourbillon ne pèse que 0,28 gramme ; elle est en alliage de titane et elle nécessite peu d’énergie pour perpétuer son oscillation. La force motrice du barillet peut donc être entièrement axée sur le grand balancier à inertie variable dont la fréquence est de 28 800 alternances par heure.

Les pièces du calibre ont été soigneusement décorées à la main. On peut admirer la masse oscillante en or 22 carats au travers du fond saphir de la boîte.
Le boîtier est en or 18 carats ; ses côtés portent des gravures décoratives. La lunette est sertie de 94 diamants taille baguette. Elle constitue le cadre idéal au précieux dessin miniature des grues.

La réalisation de cette peinture-émail demande de nombreuses heures de travail et elle fait appel à des métiers de plus en plus rares. Les éléments décoratifs apparaissent l’un après l’autre et dans un ordre précis. Dans un premier temps, il convient de réaliser un guillochage spécifique sur le cadran en or gris puis de le recouvrir d’un émail transparent en camaïeu de bleu. L’artiste dessine alors un paysage coloré et il fixe une Lune scintillante en feuille d’argent.

Jaeger-LeCoultre-Master_Grand_Tourbillon_Enamel_3La pièce doit ensuite être passée au four pour que les couleurs se fixent. Après cette étape, l’émailleur travaille avec le blanc de Limoges. Il applique couche après couche jusqu’à donner une forme définitive et un relief à la grue. Il nuance les tons afin que le dessin soit d’une qualité unique. Ces couleurs apportent de la vie au relief notamment au plumage et à la courbure des roseaux. En complétant son dessin avec quelques détails sur l’intérieur du verre cristal, l’artisan accentue davantage la sensation de profondeur de l’illustration. Le cadran est ensuite passé une nouvelle fois au four pour fixer les couleurs.

Dans son atelier, le sertisseur va insérer les 94 diamants taille baguette sur la lunette, les barrettes et la couronne en or gris, mais aussi la boucle du bracelet de la Master Grand Tourbillon Enamel

Ce garde-temps, fabriqué en 8 exemplaires seulement, utilise tous les savoir-faire traditionnels de la Manufacture Jaeger-LeCoultre. Cette marque fondée en 1833 perpétue ainsi des gestes précis aujourd’hui oubliés.

Plus d’informations sur le site officiel de Jaeger-LeCoultre ICI

Tags from the story

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *